02/05/2009

ENSEIGNEMENT en vidéo...

 

Bonjour,

 

Aujourd’hui, mes idées sur l’enseignement. J’attends bien entendu vos réactions. Certaines vous choqueront peut-être, d’autres paraîtront peut-être trop critiques par rapport au système… Tant pis, il est temps de mettre les points sur les i….

 

 

La vidéo étant un peu longue… (Oups, je ne me suis pas rendu compte que je parlais tant !)

En résumé :

 

1) Le monde a évolué et le rapport avec nos élèves aussi. Osons créer une dynamique solidaire, juste et responsable avec eux. La société a évolué, l’école doit évoluer dans ses pratiques de relations humaines. C’est une histoire de survie…. Avant, il y  avait des profs, des directions et ces choses que l’on appelait élèves. Aujourd’hui, nous devons former un tout respectueux des uns et des autres.

2) Nous sommes mauvais au test PISA ! C’est de la faute aux profs qui sont trop fainéants ! Cessons ce débat stupide et stérile…. Faisons quelques pas en arrière et autorisons à nos enseignants à revenir quand cela est nécessaire à des leçons systématiques d’orthographe, d’écriture… Faire retenir un gamin de huit ans les types de textes alors qu’il ne connaît pas les constituants d’une phrase, je vous dirai que c’est une drôle d’affaire belge !

3) Engageons du personnel administratif supplémentaire afin de payer en temps et en heure les enseignants.

4) Inspection ! La même chose pour tous les enseignants ou pas d’inspection ! Sans vouloir reprendre en cause les compétences des inspecteurs, je pense que pour pouvoir se rendre compte des réalités de terrain, il faut toujours pouvoir enseigner. J’aimerais que les inspecteurs enseignent encore à mi-temps. Etre inspecté par quelqu’un qui n’a plus enseigné depuis des lustres et qui ne connaît des programmes que la théorie… C’est peu intéressant. Par ailleurs, je propose que tous le corps professoral soit inspecté peu importe le niveau ou alors que plus personne ne soit inspecté…

5) L’allongement des études à 5 ans pour tous me semble une solution intéressante car elle permettrait de renforcer les périodes de stage mais aussi de founir une formation théorique plus approfondie… Un instit ou un AESI enseigne autant de « matière / compétences » qu’un AESS.

 

 

 

17:40 Écrit par Alicia dans Juin 2009 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Etant enseignant, je ne peux que réagir, point par point, à ce texte :

1° Ton premier paragraphe est bien gentil, mais une société où tout le monde est respectueux de tout le monde n'existe malheureusement pas. De plus, je ne crois pas que c'est le politique qui va changer cela. Cela dépend de la personnalité de chaque enseignant. Et même dans une école très hiérarchisée et très stricte, une bonne équipe pédagogique parviendra à installer un bon climat et du respect entre tous. Ce n'est pas un ministre qui, de son bureau, va changer les mentalités de tout le corps enseignant!

2° Tout à fait d'accord avec toi.

3° Tout à fait d'accord avec toi.

4° Il ne faut pas faire de généralités. J'ai actuellement un inspecteur génial qui n'a plus enseigné depuis 15 ans mais qui est vraiment très concret et très fonctionnel lors de ses - nombreuses - visites sur le terrain. Tout en étant exigeant, il nous écoute vraiment au lieu de nous faire un monologue. Là aussi, les politiques peuvent faire une belle réforme de l'inspection, mais dans les faits, cela dépendra de la personnalité de chacun.

5° Je ne suis pas d'accord. Si allonger les études, c'est faire un tronc de cours théoriques de 2 ans en partie commun aux instits et régents, puis 3 ans de stages, je trouve que c'est piéger les futurs étudiants. C'est quand on est devant une classe non-stop pendant deux semaines (pas juste une leçon de temps en temps) qu'on se rend compte si on aime ce métier. Or, actuellement, ces stages actifs de deux semaines, on a déjà tendance à les reporter à la 2ème année. Et les étudiants se rendent compte seulement en 2ème année qu'ils ne sont pas faits pour l'enseignement et ont perdu deux ans de leur vie (au lieu d'un). Par contre, vu les stagiaires que j'ai depuis quelques années, je trouve qu'imposer un examen d'entrée d'orthographe à l'école normale serait une bonne chose... Si on n'a pas une bonne orthographe, on n'a rien à faire dans l'enseignement.

Bref, je ne suis pas choqué par tes propositions mais je reste sur ma faim et j'aurais aimé des choses plus audacieuses, comme corriger les fameux socles de compétences (qui datent de 10 ans et ne sont pas toujours très faciles à comprendre), instaurer un examen d'entrée d'orthographe à l'école normale, instaurer un cours de néerlandais obligatoire à l'école normale et adapté concrètement à notre métier (en particulier pour les écoles d'immersion et pour Bruxelles-Capitale), instaurer des partenariats écoles techniques/entreprises afin de moderniser le matériel vieillisant de ces écoles, instaurer des examens en 4ème primaire communs à tous les réseaux (comme c'est le cas en 6ème primaire), imposer le même tronc commun de cours aux deux premières années du secondaire (début des options en 3ème secondaire), etc.

Bon dimanche à tous!

Écrit par : Un petit Belge | 03/05/2009

Salut Alicia,

Super pour ton engagement, ta force de caractère, ta persévérance, tes idées et ta simplicité.

Quand besoin, n'hésites pas de contacter les militants de Bernissart.On aura hâte de venir aider les Beloeillois.

Mathieu

Écrit par : Mathieu | 21/05/2009

Et surtout à quand une fusion des réseaux!

Écrit par : julien | 25/05/2009

Les commentaires sont fermés.