06/09/2007

Ma rentrée

Chers ami(e)s,

Après ce petit silence, j’espère que vous allez bien. J’aimerais vous livrer quelques réflexions.Parlons de notre pays sans gouvernement. Je suis à l’affut de la moindre information objective. Je vous avoue que je reste sur ma faim. J’ai appris que Joëlle Milquet était partie rejoindre un de ses enfants malade (elle a bien fait, on peut être femme, mère et être active en politique), que Didier Reynders avait fêté son anniversaire ou qu’Yves Leterme confond « La Marseillaise » avec « La Brabançonne ». Mais à part ces ragots, qu’ai-je appris ? Rien grand-chose ! N’est-ce pas là le rôle d’une presse digne de ce nom ? Pourtant, je suis déçue car je n’ai entendu ni lu aucun débat de fond. Je m’étonne encore plus de lire des articles négatifs dans la presse francophone à propos de Mme Milquet, qui est la seule, à mon humble avis, à défendre nos intérêts dans un pays si compliqué. Notre presse serait-elle influencée par la presse néerlandophone ou les diktats de la droite ? Je tiens à préciser que j’ai beaucoup de respect pour la presse et les journalistes dont le métier ne doit pas être simple mais je me pose des questions et si des journalistes lisent ce blog, j’aimerais échanger quelques idées avec eux. Aujourd’hui, je n’ai pas d’avis spécifique par rapport à notre gouvernement, sauf que j’espère que les socialistes ne rentreront pas dans le jeu des 2/3 ni dans un possible gouvernement d’ailleurs. Le résultat des élections est sans équivoque. Il faut le respecter.La Région wallonne. Je suis très fière que Rudy Demotte soit notre nouveau Ministre-Président. Je pense qu’il a une vision de la Wallonie différente et qu’il est porteur d’un réel projet. Je crois en un développement économique important de notre région qui respecte l’Homme, l’humain. Laissons-lui la chance de redonner à la Wallonie l’image positive dont elle a bien besoin et soutenons notre Minsitre-Président dans ses initiatives.Pendant la campagne électorale, j’ai eu l’occasion de découvrir le monde syndical grâce à Agnès Detournay. Le rassemblement des forces était important et primordial. Trop longtemps le parti a été coupé de la base ouvrière et du syndicat. Apparement, le message n’est pas passé partout dans le milieu syndical ou alors peut-être que notre Wallonie picarde est plus à l’écoute du milieu syndical. Je vous parle de cela car hier j’ai reçu le livret de la CGSP. Il y a un article que je trouve un peu dur envers les socialistes. Peut-être n’ont-ils pas torts ? Aujourd’hui, le temps n’est plus à la critique des deux côtés d’ailleurs (ndrl : du côté du Parti et du côté du syndicat) mais à la construction. Alors plutôt que de se tirer bêtement dans les pattes, parlons-nous et battons-nous pour que des idées communes voient le jour. Sur ces mots positifs, bonne rentrée aux élèves, aux enseignants.A bientôt,Alicia

19:00 Écrit par Alicia dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Rentrée et actualité... Je partage entièrement ta réflexion sur une éventuelle participation du Parti Socialiste aux négociations ou un soutien de toute réforme institutionnelle aux deux-tiers.

Comme je l'ai déjà exprimé sur les blogues d'Elio et de Christie Morreale, en effet, les missions d'information (Reynders), de " déminage " (Dehaene) et de formation (Leterme), couplées à des négociations musclées n'ont certes pas abordé les grands sujets de préoccupation de notre population. Mais il est clair et net qu'avant ces questions essentielles, les mandataires flamands, et principalement les représentants du cartel CD&V/N-VA, souhaitent faire primer leur sacro-saint droit du sol que nous connaissons déjà si bien à Fourons. Et de là surtout provient le blocage.

Que faire dès lors ? Elio l'a si bien résumé sur son blogue : " Les négociateurs ont voulu l’orange bleue : qu’ils assument. "

Nous avons subi les assauts de la presse flamande et de ses éditorialistes à la solde du flamingantisme ambiant jouant sur les clichés par rapport aux Francophones et nous avons pu apprécier la campagne du Mouvement Réformateur, qui, à défaut de s'appuyer sur un programme clair et efficace, n'avait pour slogan que " Tout, sauf le PS ! " Je n'aborde même pas le superbe logo de signalisation routière de la N-VA...

Tout cela pour décliner ma pensée profonde, en mes qualités de simple militant socialiste et de Francophone fouronnais : je privilégie à 200 %, voire plus encore, un rôle d'opposition féroce pour notre Parti, en ce y compris tout ce qui concerne un éventuel soutien de réforme de l'état à l'aide d'une majorité des deux tiers. Ce point mérite d'être souligné car nous ne savons que trop bien à Fourons ce que représente une régionalisation accrue des compétences fédérales, c'est-à-dire des brimades et des humiliations supplémentaires pour tous les citoyens des communes à facilités de la périphérie bruxelloise ou de la frontière linguistique.

Même si les résultats électoraux sont ce qu'ils sont, l'orange bleue a peu de chances de pouvoir rencontrer les aspirations de tous les Belges. L'opposition au niveau fédéral, qu'elle dure deux ou quatre ans, peu importe, doit nous permettre de sortir de la convalescence forcée que notre Parti subit en ce moment et de reprofiler nos ambitions pour les prochaines élections régionales, qui doivent voir à nouveau une victoire socialiste.

Quant à notre nouveau Ministre-Président Rudy Demotte, gageons que son action à la tête du Gouvernement wallon saura rendre à la Wallonie sa fierté et redorer son lustre d'antan : il me semble, moi aussi (et pourtant, Fourons n'est pas en Wallonie picarde :-) !), que celui qui a réussi à remettre le secteur des soins de santé sur les bons rails sera également celui qui aura permis de rendre à la Wallonie son aura qu'elle n'aurait jamais dû perdre.

Amitiés sincères.

Écrit par : Michaël HENEN | 07/09/2007

Merci Alicia pour ton analyse politique lucide mais aussi pour tes mots très sympathiques à mon endroit.

Rudy DEMOTTE

Écrit par : rudy | 10/09/2007

N'oubliez pas le rassemblement symbolique en faveur de l'unité de la Belgique (dont l'idée est né sur ce blog) organisé ce samedi 15 septembre 2007 à 15h sur la place de Basècles, en présence de Marie-Claire, la citoyenne liégeoise ayant lancé la pétition sur www.lapetition.be (il existe d'ailleurs une version papier pour les personnes ne disposant pas d'Internet).

Écrit par : Un petit Belge | 12/09/2007

Les commentaires sont fermés.