14/05/2007

Ça me touche…

Je consulte souvent le site www.enseignons.be

Il s’agit d’un petit bijou purement belge d’aide aux enseignants. Outre la rubrique Préparations, on y trouve aussi une rubrique Actualités. Dans cette dernière, un article sur la pénurie des enseignants.

Je vous invite à le consulter :

http://www.enseignons.be/actualites/pedagogique/index.php/2007/04/19/205-fonctions-enseignantes-en-penurie-pour-2007-2008

 

Cela me touche ! Vous me direz que cela ne fait pas partie des compétences du fédéral. Je sais ! Cependant, le fédéral s’occupe de l’emploi  et je pense que tout est lié.

L’enseignement n’attire plus les jeunes ou peu. Pourquoi ?

Outre le débat concernant le salaire (une augmentation devrait à mon avis être envisagée, en effet, pourquoi supporter de charmants bambins quand on peut gagner plus  dans le privé….  Les deux mois de congé ne sont  plus un argument suffisant pour attirer…), il me parait important de parler des conditions de travail des enseignants et des surtout des ELEVES : pas de tentures (35° dans les locaux au moindre rayon de soleil), pas d’ascenseur (clin d’œil aux collègues !, super 8 étages à pieds ! ), matériel obsolète… Comment voulez-vous faire comprendre un ado qu’il doit être calme et respectueux envers les autres et le matériel ? Il a souvent l’impression qu’on se fout de lui et je le comprends !

En clair, un refinancement important dans le fonctionnement de nos écoles est à prévoir et vite ! Notre enseignement doit retrouver la place qu’il occupait il y a longtemps… Etre l’élément primordial de la formation. Bien sûr je suis pour la reconnaissance du droit individuel à la formation continuée mais je dis surtout que nous devons mieux former nos jeunes et ce qui manque ce ne sont pas des personnes motivées mais des moyens financiers. Dès que ce financement aura lieu, notre enseignement sera à nouveau un métier que l’on a envie de faire !

Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises ne fonctionnent pas en effectif complet. Pourquoi ? Problèmes de formation…

Un refinancement = des jeunes mieux formés = plus d’enseignants dans les écoles = Pénurie éradiquée.

A vos, qui me lisez et qui êtes peut-être en passe de faire un choix de vie… Moi, j’ai choisi l’enseignement, je n’ai jamais regretté !

Si vous avez envie, lancez-vous ! Sans hésitation !

Amitiés,

Alicia

22:31 Écrit par Alicia dans Coup de gueule | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Ah Alicia je ne peux qu'abonder dans ton sens.
Lorsque j'interpelle publiquement Marie A. sur les problèmes de bâtiments scolaires à Tournai, à Mouscron, à l'Association des Administrateurs d'internat à Andenne, elle me donne des explications très techniques et convaincantes sur les mécanismes(PPP partenariat public privé...) et me jure qu'elle ne peut rien faire de plus sur base de l'enveloppe dont elle dispose. Sans doute, mais n'est-il pas du rôle du politique (femme ou homme) de trouver des moyens pour qu'une jeunesse ne soit pas sacrifiée sur l'hôtel du capitalisme sauvage.
J'apprécie ta manière franche, sincère, novatrice d'approcher les problèmes.
Tu ne dois pas te faire que des amis mais je suis convaincu que tout évolue et qu'aborder la chose publique de manière non violente peut exister.


Écrit par : Benoit D. | 16/05/2007

Le Politique show Bpnjour,

la DH a mis en ligne la semaine un blog dédié à la campagne des élections législatives, surtout sous son aspect web. Votre blog y est référencé. N'hésitez pas à me contactez si vous preniez quelque initiative sur Internet.

@+

Écrit par : Mateusz Kukulka | 16/05/2007

oui mais ... Bonjour,

Merci pour vos encouragements ...

Malheureusement, les collègues de votre parti n'ont pas eu le même enthousiasme en visitant notre site ... Enseignons.be n'a pas reçu un seul euro de subsides pour l'immense aide qu'il apporte aux enseignants. Cette décision, mettant directement en danger l'avenir du site, est pourtant du chef de Madame Arena, ministre qui devrait soutenir les initiatives permettant aux enseignants une réfléxivité sur leurs pratiques, un échange de documents pédagogiques, une communication sur les décisions, etc.

Si jamais vous croisez vos comparses du PS, j'espère que vous pourrez leur en toucher un mot ...

Cordialement,

Écrit par : Membre de l'équipe .. | 17/05/2007

Cela fait une dizaine d'années que je travaille dans l'enseignement primaire et je dois reconnaître que mon quotidien ne ressemble pas à ce que j'espérais en choisissant mon métier. Je ne suis pas sûre que je referais ce choix si c'était à refaire. Je ne déconseille pas la carrière d'enseignant à personne, mais je ne la conseille pas non plus. En dix ans, la moitié des personnes ayant fait leurs études d'instit avec moi ont quitté l'enseignement... Mais contrairement à ce que tu écris, ce n'est pas une question d'argent qui est à l'origine de ma déception. Non, ce sont deux autres raisons : la prise de pouvoir des parents qui n'ont plus aucune considération pour notre métier et veulent imposer nos vues ; le manque d'intérêt et de motivation des enfants. Je dois me battre pour que les devoirs soient faits tous les jours ; élèves et parents m'inventent des excuses en tous genres. Sans parler du "pont du 1er mai" qu'1/3 de mes élèves a fait...en me disant que "ce n'est pas pour un jour". Merci pour l'appréciation de mon travail! Je ne suis pas de droite mais quand j'entends Nicolas Sarkozy vouloir en finir avec le laxisme de mai 68 et restaurer l'autorité et le sens du travail, je suis tout à fait d'accord avec lui. Quant à Marie Arena, elle s'intéresse beaucoup trop à des choses futiles et secondaires, pas aux vrais problèmes qu'elle contourne. La formation des stagiaires laisse aussi à désirer car ils n'ont pratiquement plus de stage lors de leur première année d'étude et ne peuvent pas se rendre compte s'ils aiment notre métier devenu si difficile. J'espère Alicia que tu feras bouger les choses...

Écrit par : Séverine | 17/05/2007

Bravo Alicia pour ton coup de gueule. Si on veut améliorer l'enseignement, il faut commencer par diminuer le nombre d'élèves par classe. Car contrairement à ce qu'a voulu faire croire Marie Arena, il existe encore de nombreuses classes avec plus de 25 élèves, y compris en 1ère primaire où l'instituteur/trice a un rôle si important avec l'apprentissage de la lecture. Plus globalement, il faut aussi revaloriser l'image de l'enseignant, qui aux yeux de certains devrait presque s'excuser pour ces fameux deux mois de congé! Nous pouvons tous y participer en inculquant à nos enfants le respect de leurs enseignants. J'aime bien aussi l'idée des Prix Reine Paola pour l'Enseignement, qui récompensent financièrement chaque année des projets novateurs du primaire et du secondaire.

Écrit par : Un petit Belge | 17/05/2007

Face aux inégaltiés, face à la misère, face aux chomages, face à la précarité.
L'enseignement est notre balle d'argent.

Merci Alicia
http://lejournalanono.skynetblogs.be/

Écrit par : Nono | 18/05/2007

L'enseignement ne va pas bien et l'actuel gouvernement PS/CDH de la communauté française ne fait rien pour changer les choses. Marie Arena ne parle que de petites mesurettes (envoi d'enseignants en immersion en Flandre durant le congé de Pâques, circulaire pour obliger les écoles à prévoir des activités après les examens, contrôle des produits vendus à l'école, octroi de subsides pour l'achat de manuels en 1ère et 2ème primaires, etc.). C'est bien mais elle ne s'attaque pas au malaise des enseignants face à la montée de la violence, au manque de respect à leur égard et à la difficulté pour trouver des remplaçants. Le témoignage de Séverine le démontre bien et je pense comme elle qu'il faut redonner aux élèves le goût d'apprendre, de faire un effort et de respecter son enseignant. Les problèmes rencontrés à l'école découlent du laxisme et de la perte de valeurs de la société actuelle. Moi aussi, le discours de Nicolas Sarkozy sur le travail et les dérives de mai 68 me plaît. La formation des futurs enseignants laisse à désirer car on leur donne trop de cours théoriques et pas assez de stages pratiques sur le terrain. A côté de cela, il est bien évident que de nombreux bâtiments scolaires ont besoin d'un refinancement, mais la communauté française n'en a pas les moyens. Une petite proposition pour Alicia (à suggérer aux ministres socialistes) : fermer les bureaux de représentation de la communauté française que possèdent aux quatre coins du monde et qui ne sont pas bien utiles... Cet argent pourrait être ré-investi dans nos écoles. Qu'en pensez-vous Alicia?

Écrit par : Raphaël | 18/05/2007

Mademoiselle, si vous êtes aussi bon prof et bonne politique que vous êtes jolie, non seulement je vote pour vous mais je demande de retourner en enfance !Bon courage.

Écrit par : Al Batros | 21/05/2007

Mademoiselle, si vous êtes aussi bon prof et bonne politique que vous êtes jolie, non seulement je vote pour vous mais je demande de retourner en enfance !Bon courage.

Écrit par : Al Batros | 21/05/2007

Les commentaires sont fermés.