23/04/2007

Echange d'idées autour du 1er mai

Dans le cadre des festivités du premier mai, je vous invite à venir me découvrir ainsi que toute l'équipe beloeilloise et les candidats socialistes. Rudy Demotte vous parlera des soins de santé et vous parlera de son bilan. Vous vous posez des questions? Vous voulez des réponses? Rendez-vous ce 30 avril dès 19 h à la Maison du Peuple de Basècles.

 

Voici le texte publié à l'occasion de ces festivités.

 

 

A la veille de ce 1er mai 2007, nous voilà repartis pour une nouvelle campagne électorale. Peut-être êtes-vous surpris de me voir à la 15ème place effective sur la liste PS de la Chambre. Pourtant, le PS de Beloeil et la Fédération PS de Wallonie picarde accordent leur confiance au renouveau beloeillois.

Ce n’est pas rien !

A l’inverse de ceux qui critiquent et ne proposent rien, je tiens à vous présenter quelques idées qui me tiennent à cœur pour la législature 2007 – 2011. Mais avant cela, je m’en voudrais si je ne vous disais pas quelques mots de l’excellent bilan (bilan même reconnu par nos concitoyens de  Flandre) de notre Ministre fédéral, Rudy  Demotte, par ailleurs 3ème effectif sur la liste.

Son action pour nos jeunes : outre l’allocation de la rentrée scolaire (50 € ou 70 € par an et par enfant), faut-il rappeler qu’il a obtenu la gratuité des soins dentaires pour les enfants jusqu’à 12 ans ? Parlons aussi de l’intervention financière concernant les lunettes étendue jusqu’à 18 ans.

N’oublions pas la diminution conséquente du prix des moyens de contraception pour les filles de moins de 21 ans. Ni la réglementation obtenue avec l’accord des professionnels pour la réalisation des tatouages et des piercings en toute sécurité. Et que dire de la mise en place du plan  de prévention contre les drogues diverses ?

Pour nous tous aussi, il a obtenu une réduction du prix de certains médicaments, réduction qui fait parfois baisser le prix de 50%. Intéressons-nous aussi à l’Accord du non-marchand et la création de 10 000 emplois. Citons aussi l’augmentation de 25  € par mois du salaire des bas revenus. Et les soins égaux pour tous dès 2008, indépendants y compris. Terminons par la création d’un plan qui a pour mission des soins de qualité pour les plus âgés dans tous les hôpitaux grâce à une meilleure formation du personnel soignant.

Voici maintenant quelques propositions pour lesquelles je veux me battre.

Nous devons garantir à nos aînés l’assurance de voir leur pouvoir d’achat renforcé. La revalorisation des pensions permettrait notamment de garantir un accès renforcé aux soins de santé, au logement mais aussi à une participation à la vie sociale, culturelle et sportive.

Entre vie professionnelle et vie familiale, encore trop de femmes sont amenées à faire des concessions ou sont victimes d’inégalités. Nous devons exiger des entreprises que pour une tâche égale à celle d’une personne de sexe masculin, un salaire égal soit versé. Par ailleurs, une meilleure déduction des frais de garde doit être accordée aux familles. L’allongement du congé de maternité de trois à six mois permettrait aux jeunes mères de renforcer le lien avec leur enfant. Devenir propriétaire comporte de nombreux obstacles. Beaucoup sont obligés d’avoir recours à la location. Non pas par choix mais simplement parce que le prix des ventes est trop élevé. Il me paraît important de renforcer les aides accordées à l’achat d’un bien immobilier et pourquoi pas d’accorder une déduction fiscale d’une partie du prix des loyers pour ceux qui sont dans l’impossibilité d’être propriétaires ?

Il n’y a pas –hélas- que ceux qui ne peuvent pas acheter, il y a aussi ceux qui ne peuvent pas louer, en d’autres termes qui ne peuvent pas se loger …et ce, de plus en plus, bien qu’ils travaillent …. Il est urgent de revoir toute la politique du logement avec un seul mot d’ordre « Un toit pour chacun et chacun sous un toit ».

 

Nos jeunes demandeurs d’emploi méritent un soutien et un accompagnement dans leur âpre recherche. Alors que posséder un véhicule est souvent nécessaire pour obtenir un premier emploi,  bon nombre de jeunes doivent faire face à un coût prohibitif des assurances voiture. Nous devons réguler ce coût exagéré parce qu’il s’agit, à mon sens, d’une discrimination. En effet, jeune n’est pas synonyme de chauffard ! ! Et surtout, ce n'est pas l'état de fortune qui doit donner accès ou pas au droit de se déplacer...

 

 

Vos élus socialistes vous souhaitent une bonne fête

Alicia

Vous voulez que ça change ?...Bougeons ensemble !

 

La réponse d’une concitoyenne de Beloeil.

Bonjour,

 

A chaque fois que je reçois vos mails, je me réjouis de voir qu’enfin on informe les citoyens et citoyennes des actions, auparavant (càd avant Michel Dupont à la présidence) je ne recevais pour ainsi dire jamais rien. Vive le progrès !

Vous savez sans doute que j’ai travaillé dans un mouvement féminin  FPS pendant 16 ans et que je suis féministe, aujourd’hui, je n’y travaille plus, je suis à Présence et Action Culturelles,  mais je reste cependant très attachée à l’égalité entre les hommes et les femmes, et surtout vigilante et active  quant aux conséquences des rôles que l’on attribue aux uns comme aux unes et des inégalités qui en découlent.

C’est donc aujourd’hui presque que systématiquement que je lis , regarde, et observe les choses avec ces lunettes là …

Et donc  si vous le voulez bien je me permettrais de faire quelques remarques ou réflexions à la lecture de votre courrier, remarques qui valent ce qu’elles valent, que vous estimerez ou non mais qui me semble aujourd’hui essentielles si on veut parler, soutenir et prôner l’égalité entre les hommes et les femmes…

 Petit préalable de mon point de vue,  je crois sincèrement que  l’égalité entre les hommes et les femmes,  cela concerne tant les hommes que les femmes, ce n’est pas juste une histoire de femmes !

Je pense aussi qu’aujourd’hui, il est important que dans les discours, dans le vocabulaire que l’on utilise , on puisse identifier les femmes et les hommes et en grammaire française cela veut dire parler au féminin et au masculin, mettre les mots au féminin et au masculin, d’aucun vous diront que cela alourdit le texte !... « les femmes alourdissent le texte » et moi je vous répondrais  (en boutade mais pas tant que ça) alors pourquoi ne pas tout mettre au féminin .. alors parce que la règle c’est le masculin l’emporte sur le féminin…

Et donc on baisse les bras,…

 Il ne s’agit pas d’un bras de fer entre les hommes et les femmes mais bien de savoir de qui on parle, à qui on s’adresse, de qui il s’agit, de savoir où sont les femmes, où sont les hommes, que font les femmes et que font les hommes ?

Nommer les femmes et nommes les hommes c’est les rendre visibles, travailler à l’égalité c’est travailler aussi notre fichue grammaire et changer nos habitudes grammaticales dans tout les textes et pas juste au début ou à la fin de celui-ci, ça commence d’ailleurs dans certains domaines à être  loi, notamment en matière d’appel d’offre d’emploi…

Par exemple Michel, dans ta lettre , tu dis « qu’il me soit permis d’adresser toute ma sympathie aux travailleurs, (alors je sais que ce n’est pas de mauvaise volonté) mais je pense qu’il est important de dire dans des messages comme ceux-là, travailleurs et travailleuses, à celles et à ceux, aux affiliés et affiliées…

Parce que quand même les femmes représente plus de 50 % de l’électorat et savez vous combien elles représentent à Beloeil ?

Par contre Alicia, je ne suis pas du tout d’accord que pour plus d’’égalité , tu prônes un allongement du congé de maternité, ce n’est pas temps l’allongement du congé de maternité qui me fait bondir, c’est surtout la raison que tu donnes « pour renforcer le lien de la mère à l’enfant »  voilà un bon exemple, comme ci la question du lien parental ne concernait que les femmes, que la question de l’éducation des enfants et de la garde des enfants ne concernaient que les femmes,…

Il y a de nombreux pères qui veulent ou qui pourraient prendre en charge ces choses là mais qui n’osent pas, qui n’en n’ont pas la possibilité…. Parce que justement on considère encore trop aujourd’hui que c’est une affaire de femme… et en matière d’égalité parlons en , une femme qui décide d’arrêter de travailler pour élever ses enfants alors que peut-être le mari gagne moins qu’elle, dans quelle conditions se retrouve t’elle après ? pour retrouver un emploi, pour survivre si le couple se sépare, et pour sa retraite, …. En voilà des questions d’égalité, …

Alors je pense qu’aujourd’hui il faut prôner un allongement du congé parental, qui puisse être pris en connaissance de cause soit par le père soit par la mère et qui puisse être complémentaire pourquoi pas au congé de maternité et au congé de paternité….ou un allongement du congé de paternité…

Ce qui importe en matière d’égalité c’est que,  soit l’homme soit la femme,  puisse choisir en connaissance de cause ce qu’il ou elle veut faire sans subir de pressions, sans avoir à en souffrir à en subir les conséquences parfois dramatiques  par la suite…Il n’y a pas qu’un seul modèle valable…

Et c’est justement ce choix là qu’aujourd’hui ni les hommes ni les femmes n’ont… ! et ce presque dans toutes les matières…

Par ailleurs, il convient d’être vigilant quand on dit « renforcer le lien de la mère à l’enfant » , c’est une vision un peu « catho » …

Ma réaction vous paraît sans doute un peu abrupte et sèche, j’en conviens et ce n’est surtout  pas son objet mais je pense que là où vous êtes et où vous serez demain, vous avez d’importantes responsabilités, que si vous voulez prôner l’égalité entre les hommes et les femmes,  je crois qu’en tant que citoyenne socialiste vous soutenant, il est de mon devoir et aussi de mon droit d’exprimer mon point de vue sur des sujets que je maîtrise et qui me passionnent.

Et à ce sujet,  je suis à votre disposition pour partager, échanger  avec vous et avec d’autres que cela intéresserait, nos points de vue sur la question  en vous donnant, de vive voix cette fois,  quelques outils d’analyses et quelques pistes  qui permettent très vite d’y voir plus clair sur cette matière…

Sensibiliser, informer, analyser et former autour de ce thème c’est ma façon à moi de lutter contre les inégalités entre les hommes et les femmes, et ainsi me battre pour toujours plus de démocratie  de solidarité et de justice sociale.

C’est aussi pour cela que je soutiens le parti socialiste !

 

Bien à  vous

Biz

Dominique SURLEAU

Mon courriel :

Bonjour Dominique,

 

Je te remercie pour ton message et tes remarques. Je suis d’accord avec toi quand tu dis que le congé « parental » pourrait être pris par les pères. Quand je dis prolongement du congé de maternité, il n’est en tout pas question pour moi d’inégalité. Je ne pense d’ailleurs pas que cette proposition soit de nature à défavoriser les femmes. Je dis oui à une égalité entre femmes et hommes mais non à une perte d’identité féminine des femmes. Je trouve qu’il  faut obtenir une égalité sans « masculinaliser » les femmes. Nous ne sommes pas des hommes ! Et tout faire pour le devenir n’est à mon avis pas une bonne solution. Peut-être ne suis-je pas assez consciente des réelles inégalités ? Pour tout dire, je ne ressens personnellement, que très peu ce problème hommes / femmes. Je suis née à l’heure des quotas et où des femmes avaient déjà pris les choses en main et obtenu des avancées incroyables dont les femmes de ma génération bénéficient. Par ailleurs, mon métier étant essentiellement féminin, je ne ressens pas les choses aussi fortement que tu le décris.

Pour l’allongement du congé de maternité dont je parle, je n’ai pas pensé une seconde au fait qu’il pourrait nuire aux femmes. J’ai plutôt pensé à un confort personnel et une qualité de vie meilleure. En effet, certains parents partent tôt et rentrent tard, le manque de places dans les crèches ou chez les gardiennes est un vrai casse-tête surtout en ville, et puis que dire des patrons qui trop souvent refusent le congé d’allaitement ?

Je me demande et ceci n’est qu’une réflexion si ce combat ne doit pas évoluer  et être aussi porté par des hommes… J’ai l’impression qu’un cap important a été franchi en ce qui concerne les droits de la femme mais qu’aujourd’hui, le combat stagne et ne touche plus les femmes autant qu’avant. J’attends ici un éclaircissement de ta part car peut-être suis-je née trop tard, pour me rendre compte de certaines difficultés ?

Je vais publier le texte que tu as reçu par Michel sur mon blog dans quelques jours. J’aimerais y publier aussi ton commentaire, sans censure, bien entendu et seulement si tu acceptes.

A bientôt pour d’autres échanges aussi fructueux,

Alicia

Nouvel échange :

Bonjour,

Et merci aussi pour votre réponse aussi rapide.

En effet Alicia, je pense que nous ne sommes pas tout à fait sur la même longueur d’ondes et que cela mériterait que nous en rediscutions,

Je ne veux surtout pas masculiniser ou féminiser qui que ce soit….mais il est vrai que une fois les droits acquis on ne s’en préoccupe plus de trop alors que le combat lui il est toujours bien présent car les droits de tout temps ont toujours été jetés au sort des situations sociales rencontrées, il y a plein d’exemple dans l’histoire , pendant la guerre , on a fait appel aux femmes pour travailler et subvenir aux besoins de la partie, et après,   on les a remballées chez elles sans rien !

Elles sont souvent considérées comme la roue de secours, la servante, la bonne épouse, la gentille, la féminine ….correspondant à une norme autant que les hommes d’ailleurs qui eux sont corvéables à merci et doivent impérativement travailler pour subvenir aux besoins de sa famille…..

 

Sur base de différence biologique indéniable, on a  construit des modèles de vie qui dictent les rôles de chacun et de chacune.

 

Voilà je m’arrête là, mais si vous avez quelques heures de disponibles, je discuterai volontiers de tout ca…. Non pas pour convaincre mais bien pour faire avancer l’égalité…

 

C’est presque quand vous voulez, un soir, un matin, une après midi….vous amenez quelques personnes que cela intéresse et on en parle…

A vous de me dire

 

Pour le blog, Alicia, tu peux bien entendu livrer ma réponse  et inviter les personnes qui y répondent à notre future rencontre  par exemple

 

Dominique SURLEAU

Je vous informe de la date dès qu’elle sera choisie et je vous invite à nous rejoindre.

Biz

Alicia

Les commentaires sont fermés.