13/02/2007

Les chantiers de demain - Sauvons la planète! - Débat et propositions

Bonjour,

Il y a une quinzaine de jours, ont eu lieu les chantiers de demain. J'étais rapporteur du groupe "Sauvons la planète!"Thème d'actualité avec ses défenseurs et ses détracteurs. Perturbations climatiques, raréfaction des ressources naturelles, accroissement de la production des déchets, augmentation des catastrophes naturelles, qualité de vie, eau potable,... Voici un débat bien chargé et qui mérite bien plus qu'une heure de débat...

Si aucun changement n'intervient d'ici 2020, le coût des changements climatiques sera de 5.500 MILLIARDS d'euros (= coût du krach boursier de 1929 ou de la Deuxième Guerre mondiale) MAIS on peut changer la donne en consacrant UN POURCENT du PIB mondial (= 275 MILLIARDS d'euros) à la lutte contre les changements climatiques.

Aujourd'hui, le débat est ouvert et les propositions les bienvenues...

A vos claviers!

 

Voici le procès verbal de notre atelier :

Les chantiers de demain – Wallonie Picarde

Procès verbal – Sauvons la planète !

 

 

Présentation et mode de fonctionnement de l’atelier par le Président Pierre Wacquier.

Articulation du débat en 3 approches :

-         la sensibilisation ;

-         les mesures incitatives ;

-         le pacte écologique.

 

Première approche : la sensibilisation.

 

a) Créer des agences locales de l’énergie. Ces agences auraient plusieurs rôles :

            - Subvenir aux besoins énergétiques ;

            - Promouvoir les énergies renouvelables ;

            - Réaliser un cadastre énergétique des bâtiments communaux ;

            - Sensibiliser le personnel communal (la commune devant jouer un rôle d’exemple) ;

            - Sensibiliser les ménages et les entreprises par des campagnes ciblées. ;

            - Insister sur le tri sélectif et d’autres modes de gestion des déchets ;

            - Coordonner les actions des guichets de l’énergie de la Région wallonne avec ces agences ;

            - Promouvoir l’énergie solaire.

b) Trouver un autre système de gestion des déchets que l’incinération.

c) Inciter la population à consommer des produits locaux (moins de transport,…).

d) Sensibiliser les enfants dès la maternelle.

 

Deuxième approche : les mesures incitatives.

 

a) Interdire les droits de polluer en sus par les pays.

b) Donner des incitants économiques afin de susciter l’intérêt des gens.

c) Imposer, pour les nouvelles constructions, de produire un pourcentage à définir d’énergie renouvelable.

d) Obliger les communes à avoir un pourcentage d’énergie verte et de véhicules verts.

e) Développer une approche globale du sujet en établissant un contact avec le Nord Pas-de-Calais afin d’adopter des mesures communes.

f) Entamer une chasse au gaspillage avec des projets qui montrent la rentabilité pour chacun = éco-incitants, éco-encouragements.

g) Dans les cas extrêmes, prévoir aussi des éco-sanctions…

 

 

Troisième approche : Le Pacte écologique.

 

Explication du pacte par le Président.

Nous considérons que le Pacte part de bonnes intentions mais sa réalisation nous semble utopiste.

 

Les commentaires sont fermés.